Jump to content
Sylvain92

Mesures moteurs deux temps

Recommended Posts

Sylvain92

Bonjour !

Je vais essayer de développer le sujet mesure volume culasse.

You must be logged in to see the attachments

Les explications et le croquis

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

Le but principal est de contrôler les modifications du fabriquant de moteurs et celles susceptibles d'être réalisée, en sachant que maintenant à la retraite je ne dispose que d'un petit tour et une fraiseuse Proxxon, mais point besoin de CN pour retoucher le volume d'une culasse ou en usiner une entièrement ( j'ai fait ma carrière de 42 ans comme tourneur et accessoirement 10 années comme gérant d'une petite boite de mécanique suite à licenciement économique )

Pour les calculs des taux ( oui il y en a deux ) j'ai besoin de connaitre les dimensions du moteur, diamètre piston, course, entraxe bielle, squish, hauteur du PMH a l'ouverture de l'échappement, ceci est grandement facilité avec les pieds à coulisse à affichage digital et le volume de la culasse évidemment.

Pour le squish le fil de plomb écrasé est la meilleure solution

Pour la hauteur PMH deux solutions :

- La jauge, en principe touts les pieds digitaux en ont une, mais pas tous fournis avec l'embase pour une mesure bien perpendiculaire.

- Mesure du diagramme angulaire et calcul ( formule de Devilliers ) c'est ma préférence vu que je veux aussi vérifier les diagrammes du moteur, plusieurs solutions :

a : Disque gradué.

b : Adapter un rapporteur d'angle numérique ( voir " tournois racing " youtube )

c : Outillage spécifique ( évidemment j'en ai bricolé un )

Le taux de compression est déjà expliqué sur le sujet des joints de Tiger King

J'ai une préférence Pour le Rapport Volumétrique Japonais qui lui tiens compte du volume à l'ouverture à l'échappement, évidemment pas vraiment réel puis que le pot bien réglé viens rajouter du volume, mais dans la pratique un RVJ supérieur à 9 est cassant pour nos moteurs ( 3,5 - 7,5 - 15 ) à méthanol ( je ne connais pas bien les 27 mai il semblerait que ça casse bien aussi )

Ci joint quelques images, et j'essaierais de répondre aux questions.

 

 

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

Un petit complément

 

 

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

  • Like 3
  • Winner 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Accessoirement l'outillage peut servir pour les hélices, mais c'est une autre histoire.

You must be logged in to see the attachments

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Throttle Man

c'est très interessant tout ça , et chapo pour ce bel outil.:ok:

je suppose qu'il est assez rapide pour injecter avant les pertes de liquide par le jeu cylindre piston.

As  tu pu vérifier par des mesures physiques si le rapport affiché de rendements/taux  est fidèle à la réalité sur nos petites cylindrées ?

Titi

Share this post


Link to post
Share on other sites
argyop

Bienvenu sur le forum. Bon j'ai rien capté à ton clafouteur de trigazouille mais ça ma l'air vachement bien reflechi ton truc. 

Je déplace le sujet dans la catégorie adéquat car tu l'avais crée dans la catégorie présentation et il risquait de ce perdre avec le temps 

Cordialement.

Ludo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Il n'y aucune perte de liquide, je mesure la culasse vissée sur la fausse bougie et il y a un couvercle transparent avec une mise à l'air , pour le rendement la courbe est extraite d'un ouvrage sur les moteurs deux temps, mais l'expérience prouve qu'au delà de 9 de RVJ et donc 16 pour le taux de compression nos petits moteurs n'aiment pas beaucoup surtout avec les forts taux de nitro qui sont devenus habituels dans la discipline, le but de la mesure est de corriger ou d'usiner des culasses avec le bon volume si par exemple on tourne avec 0,5 de joint et un squish de 0,8 il vaut mieux augmenter le volume et tourner avec un joint de 0,2 et un squish de 0,5.

Pour la petite histoire j'ai un 3,5 FSR V mais je le confie à un pilote plus doué que moi et qui fait aussi du 15 et vu le classement au TF on s'en sort plutôt bien, bien sur je fais profiter à mon entourage des améliorations que j'ai pu trouver ainsi que mes possibilités d'usiner quelques pièces spécifiques.

Merci Ludo

Désolé mais je ne suis pas très pédagogue je ne suis qu'un tourneur qui à mal tourné.

En fait je me suis inscrit car frustré de ne plus voir les images de sujets que je suivais.

Sylvain

  • Like 1
  • Winner 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
delgwen

Hello Sylvain :fleur:

Merci pour ce beau partage, c'est top. :ok:

Gwen. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
argyop
Il y a 2 heures, Sylvain92 a dit :

En fait je me suis inscrit car frustré de ne plus voir les images de sujets que je suivais.

Petit hors sujet: tu me fait plaisir car justement quand le chef à supprimé la visibilité des photos en public c'était un peu dans le but d'obliger les gens comme toi à s'inscrire et d'augmenter le capital partage et connaissance du forum. Visiblement l'idée était bonne rien qu'à la vu de ton premier sujet fort intéressant ;)

Ne t'inquiète pas si tu fait deux/trois boulette au début, la modération nous ne somme pas que la pour punir, mais aussi pour aider les nouveaux arrivant  :fleur:

Fin du hors sujet. 

Bonne continuation en notre compagnie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Throttle Man
Il y a 10 heures, Sylvain92 a dit :

Il n'y aucune perte de liquide, je mesure la culasse vissée sur la fausse bougie et il y a un couvercle transparent avec une mise à l'air 

ok donc tu calcule le volume restant entre le plan de joint du cylindre et la tete du piston et tu l'additionnes ,. dans le cas d'un piston plat ça parait sans difficulté de calcul mais sur un petit piston bombé faut etre bon en mesure ce qui est ton cas. :fleur:

ce que j'aime bien avec ton systeme c'est que 'il n'y a pas à déduire la valeur de la bougie qui peut etre erronée d'un modèle à l'autre  , là c'est une mesure fiable si le liquide passe bien le volume de la bougie sans laisser une bulle au fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
jacques poisson

Bonjour    SYLVAIN    merci  très intéressant    partage   de tes connaissances  concernant  le relevé   du  taux de compression de nos  moteurs                                       SYLVAIN   as tu   une idée  ou un document  concernant   le taux de compression    approprié   a un moteur   GLOW  PLUG      fonctionnant    avec de l essence  automobile   avec   bien sur   un mélange  d huile  temps     La  firme     OS MAX    commercialise   un   moteur    avion    semblable   avec une  bougie  glow plug   OS MAX   spécifique  a ce type de carburant                                                                        Amicalement            Jacques     Poisson                                                                                                                                                                                                                 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Bonjour

Oui effectivement avec nos petits pistons plats ce n'est qu'une histoire de mathématique, dans le cas des pistons avec un creux je considères que le volume fait partie du volume de la culasse ( ~le volume d'un joint ce qui a corrigé le RVJ du Kit M1 ) et je l'additionne.

Pour les bulles il est vrai que ça se passe plus ou moins bien au moment ou par capillarité la partie conique du volume se remplit, quant ça se passe bien une seule bulle au milieu et elle est facile à évacuer,

autrement il faut recommencer en ayant soin de bien essuyer le film qui reste.

Actuellement il y a un deuxième outillage en service et nous comparons nos mesures, jusque là mesures identiques 3 chiffres derrière la virgule pour les cc.

 

Bonjour Jacques

Je n'ai pas de documents spécifiques à part ceux que l'on peut trouver depuis des année sur le net, la courbe mise en info est extraite d'un des ouvrages et pour moi elle est réaliste mais il est clair que suivant l'utilisation on peut plus ou moins comprimer dans mon cas il faut que ça tienne à fond 30 minutes sans cramer de bougies.

Dans mon entourage beaucoup de méthanol et je n'ai pas u l'occasion de mettre mes mains dans l'essence.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Throttle Man

mon petit doigt me dit qu'on va bientot avoir un banc de puissance qui fonctionne :D  

T

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

:lol: j'y travaille reste des copeaux à faire et quelques détails techniques à résoudre, c'est devenu nécessaire vu la faible possibilité de faire des ronds dans l'eau pour tester.

Mais promis j'essaierais de poster.

Sylvain

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Bonjour !

Une petite suite, le contrôle des vilebrequins

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

Nota : il ne faut surtout pas contrôler le vilebrequin entre-pointes sur un tour par exemple.

Le contrôle c'était déjà en 98 aux CM à Courville

You must be logged in to see the attachments

  • Like 2
  • Winner 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
delgwen
il y a une heure, Sylvain92 a dit :

 il ne faut surtout pas contrôler le vilebrequin entre-pointes sur un tour par exemple.

Ça fait plaisir à lire. :ok:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Merci Gwen

Mais j'ai fait l'erreur et en discutent avec Mauro il m'a dit qu'il fallait surtout pas mettre le vilo entre pointes mais utiliser un vé, donc je transmets l'info.

Share this post


Link to post
Share on other sites
odboulou

Salut Sylvain !

Un sujet qui intéresse pas mal de gens, pas seulement les modélistes bateaux, les meilleurs techniques et outillage pour modifier l'excentration, l'ouverture ou le pincement.

Ce serait peut-être utile pour ne pas détruite un vilebrequin récalcitrant.

@+ Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Bonjour

Une petite suite pour ceux qui aiment les calculs :lol: rassurez vous je fournis la fiche exel qui le fait.

Sylvain

You must be logged in to see the attachments

You must be logged in to see the attachments

  • Like 2
  • Winner 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
xenobus

Yop, merci pour ce partage,  n'hésite pas a continuer à développer. 

 

Action modération : j'ai épinglé le sujet,  ça serait dommage qu'il se perde ;)

  • Like 1
  • Winner 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Bonjour !

Comme il faut rendre à César ce qui est à César en relisant le texte la formule de calcul extraite du " Muller " est de Devillers  et non Devilliers.

PS : je suis autodidacte avec exel alors un petit retour me permettrait de corriger des anomalies éventuelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sylvain92

Pour ceux qui ne connaitraient pas le " Muller "

Et la maxime de l'auteur ( on a le droit de rêver :rolleyes: )

You must be logged in to view the images.
You must be logged in to view the images.

You must be logged in to view the images.

  • Winner 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
franck971
Le 24/11/2019 à 10:02, delgwen a dit :

Ça fait plaisir à lire. :ok:

Bonjour a tous.

Pourquoi ne peut-on pas contrôler un vilo avec un tour entre pointe ?

Je le fait et j'ai des résultats plutôt correct il me semble, si je vérifie avec le cales en V j'ai les mêmes valeurs !!!!

NB : je fait évidemment  très attention aux queues de vilos qui doivent être intactes sinon, effectivement c'est impossible à vérifier .

Share this post


Link to post
Share on other sites
delgwen

Bonjour Franck, 

Contrôler un vilo entre pointes n'est pas terrible pour plusieurs raisons. 

Les jeux dans les roulements de broche qui peuvent être conséquents. Pire si en plus est utilisée une pointe tournante. 

Si sont utilisées 2 pointes sèches, peu de chance que celles ci soient parfaitement concentriques. 

Si la rectification du vilo s'est faite avec une '' merde'' dans un des points de centre, et que cette merde n'est plus, cela engendre forcément un défaut de coaxiaiité entre la queue de vilo et son point de centre. 

Entre pointes, obligation de "contraindre" le vilo par pression, ce qui fausse le relevé. 

Etc..... 

Je ne dis pas que cela ne peut pas marcher en faisant comme cité plus haut, mais c'est loin d'être le top. Il y a forcément des "incertitudes". Elles sont très simples à éliminer, alors il ne faut pas se priver. 

Comme le fait Sylvain, 1 seul Vé, une bride et un comparateur c'est ce qu'il y a de mieux. 

Pour ma part, le GRAND maximum que je tolère, est un défaut de 3/100. certains vilos se règlent très facilement et on titille le 0, mais pour d'autres, l'axe de tête de bielle est tellement serré qu'il faut '' taper'' assez  fort pour tout remettre en ligne. Et là, difficile d'être aussi précis. 

Pour le pincement, 1 /100 maximum, mesuré au plus éloigné de l'axe. 

Gwen. :fleur:

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
franck971

Ok Gwen, merci pour l'explication, bien compris .... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...